Vie des troupes

Conférence gesticulée, c’est koa ce truc

Le centre socioculturel Primevère-Lesson de Rochefort vous propose une soirée « Conférence gesticulée » sur les classes sociales,

le vendredi 4 octobre,
5, Avenue de la Fosse aux Mâts
17300 Rochefort
05.79.97.97.30

réservation conseillée

Pour ceux qui se demandent quel est le concept d’une conférence gesticulée, voici un début d’explication:

Prise de parole publique sous la forme d’un spectacle politique militant, construite par une personne ou un groupe à partir de leurs expériences, c’est un acte d’éducation populaire fondé sur l’envie de partager ce qu’on a compris. En ajoutant sa conférence à celles qui existent, chacun participe à l’élaboration d’un rapport de forces anticapitaliste et invite à se poser la question de sa propre place dans ce système. Acte subversif, la conférence gesticulée transgresse la légitimité (toujours contestée) à parler en public. Elle dévoile, dénonce, questionne et analyse les mécanismes d’une domination dans un domaine donné, souvent professionnel. Forme scénique d’expression directe, elle ne nécessite aucune compétence théâtrale.

  

Vers une théorie de la conférence gesticulée

Jacqueline 55 ans assistante sociale, Mathieu 25 ans ingénieur, Philippe 40 ans conseiller d’insertion, Pauline 30 ans institutrice, Franck 60 ans éducateur…

Ils montent sur une scène, presque vide, presque sans accessoires.

Ça se passe bien… Ils sont venus pour ça, ils s’y sont préparés, ils ont franchi le pas et ils ont construit ça… Ils ont vu d’autres conférences alors ils se sont dit : « Moi aussi ! Ce que j’ai compris, peu le savent… » Et puis… ils parlent : anecdotes professionnelles, souvenirs d’enfance, souvenirs de domination, souvenirs de lutte, pensées intimes, indignations, prises de conscience, contradictions, douleurs, joies, espoirs, savoirs théoriques, scientifiques, techniques…

Parfois ils chantent, dansent un peu, ou grattent un instrument de musique. Parlent de leur passion : le kayak, le vélo, la marche en montagne…

Mais surtout ils expliquent. Patiemment. Méthodiquement. Ils ont choisi quoi expliquer, quoi faire comprendre, ils ont trié dans leur expérience… Ils ont gardé ce qu’il fallait. A la fin ils disent comment ils pensent que le monde devrait être et comment y arriver. Et les gens qui sont venus voir et écouter ça apprennent des choses, réfléchissent, comprennent des choses, reconnaissent des choses. Ils rient, pleurent, se mettent en colère. Mais surtout ils comprennent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *